29/11/2011

Recyclage Solidaire invité pour un webinaire

Participez en direct à une web émission sur Recyclage Solidaire 

 

 

27/08/2010

Eco-contributions et téléphones portables

DEEE : 1er juillet 2010, nouveau barème d’éco- contribution

 

 

Voici, pour votre information, un article repris sur l'Observatoire des Déchets d'Ile de France*

-------

 

Un nouveau barème d’éco contribution a pris effet le 1er juillet 2010 concernant la filière Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (DEEE). La modulation de l’éco- contribution figure au cahier des charges des éco-organismes DEEE pour la période de leur agrément 2010-2014.

 

Ces critères de modulation sont liés à la réparabilité et au réemploi, à la dépollution, à la recyclabilité des équipements électriques et électroniques ménagers ou, dans la mesure où un lien avec la prévention de la production de déchets peut être établi, à la durée de vie des équipements électriques et électroniques ménagers. Les équipements ne respectant pas ces critères d’éco-conception se verront appliquer une majoration au tarif de base de chaque éco-organisme.

 

Ceci s’applique à 5 types de produits de différentes catégories :
• Appareils de froid
• Téléviseurs
• Ordinateurs portables
• Aspirateurs
• Téléphones portables


Par exemple, l’éco contribution sera majorée de 100 % pour les téléphones portables ne disposant pas d’un chargeur universel. La présence de polluants comme les retardateurs de flamme bromés, le mercure, ou encore les fluides frigorigènes à fort pouvoir de réchauffement climatique dans certaines familles de produits pourra conduire à une majoration de 20 % de la contribution initiale. Enfin, les lampes à LED bénéficieront d'une baisse de 20 % par rapport aux lampes fluorescentes contenant du mercure.

 

Source : OCAD3E

 

*http://www.ordif.com/public/actualite/deee-1er-juillet-2010-nouveau-bareme-d%E2%80%99eco-contribution.html?id=14941&rub=10644

01/07/2010

Valorisez vos déchets de bureau


Riposte Verte et ASAH s'associent pour alerter l'opinion sur un (double) constat clair : seules 8 % des organisations tertiaires rechargent leurs cartouches d'impression et parmi celles qui les recyclent, seules 14 % le font au profit d'une association solidaire*.


En plus de l'obligation morale et citoyenne, nous tenons à rappeler l'obligation réglementaire de la valorisation de ces déchets (très) nocifs pour l'environnement qui contiennent pvc, solvant, métaux lourds... et qui sont pourtant simples à revaloriser !



L'association Riposte Verte, au travers de ses partenariats (Bilans RSE, Carbone et Environnemental) initie ses partenaires à une gestion responsable de ces déchets.


L'Association au Service de l'Action Humanitaire (ASAH), au travers de son Opération Cartouches Solidaires, propose une solution de revalorisation économique et solidaire de vos cartouches.


Au niveau national,  plus de 100 associations, engagées dans la solidarité et la préservation de l'environnement, agissent pour apporter un service de proximité et bénéficier d'une source de financement complémentaire par le biais de la récupération des cartouches usagées et la promotion de cartouches recyclées.



Riposte Verte et ASAH appellent donc les organisations tertiaires à faire preuve de plus de solidarité et de respect envers l'environnement en rechargeant leurs cartouches ou en assurant leur collecte sélective.



Durablement,




Valéry HERGOTT                                                                  Sarah DE PAS
Directeur                                                                 Chargé de mission OCS

RIPOSTE VERTE -                                                                       A.S.A.H.




* Observatoire de l'éco-responsabilité tertiaire  - Enquête Déchets Avril 2010 http://www.riposteverte.com/observatoire/dechets.php